Le site institutionnel de la Fédération Nationale de la Pêche en France

Accéder au site

generationpeche.fr – Toute l’actu de la pêche en France

Accéder au site

Trouvez les informations pêche de votre département

Accéder au site

cartedepeche.fr - Le site officiel pour obtenir la carte de pêche de votre association agréée

Accéder au site
> > Travaux

Travaux

Introduction

Une des missions de la Fédération de pêche consiste à restaurer les milieux aquatiques. Elle s’investit plus particulièrement auprès de ses AAPPMA afin de leur apporter un appui technique et financier dans la réalisation d’aménagements sur leurs parcours.

Exemple de frayère restaurée sur le Thérain

Restauration de frayères pour la Truite fario

Les frayères sont des zones de reproduction pour les poissons. La Truite fario est l’espèce repère de la plupart de nos cours d’eau c’est pourquoi la réhabilitation de leurs zones de reproduction est ciblée. Sur un secteur propice (hauteur d’eau suffisante et écoulements assez rapides), cela consiste à apporter des cailloux sur toute la largeur du lit du cours d’eau. On y associe également des blocs plus gros en « tête » et en « queue » de frayère afin de maintenir les cailloux et permettre « l’oxygénation » de la frayère grâce aux turbulences créées.

Création de déflecteurs

Les déflecteurs sont des petits aménagements que les bénévoles des AAPPMA peuvent facilement réaliser sur leurs parcours. II s’agit de mettre des fagots de branches entre des rangées de pieux (ou bien simplement d’aligner des pieux) en partant depuis la berge, vers le centre du cours d’eau (légère orientation vers l’aval ou l’amont).

Les AAPPMA étant autonomes pour la réalisation des aménagements, la Fédération les accompagne surtout en rédigeant les dossiers réglementaires (porter à connaissance à transmettre aux services de la DDT de l’Oise) nécessaires à la réalisation des travaux.

Déflecteurs réalisés par l’AAPPMA de Coudun

Déflecteur réalisé par l’AAPPMA de Bulles

Déflecteurs réalisés par l’AAPPMA de Coudun

Réalisation de banquettes végétalisées

Les banquettes sont des aménagements qui permettent de rétrécir la largeur du lit de la rivière afin de diversifier les écoulements, c’est-à-dire les rendre plus dynamiques. Elles permettent également, dans une certaine mesure, de décolmater le substrat souvent sablo-vaseux.

La plupart du temps, les banquettes sont réalisées en retalutant la berge en pente douce vers le centre du cours d’eau.

Avant création de Banquette - La Brèche à Bulles

Après création de Banquette - La Brèche à Bulles

Restauration de la continuité écologique

La continuité écologique se définit comme la libre circulation des sédiments (ce que l’on trouve au fond de la rivière) mais aussi des poissons. Sur certains cours d’eau cette continuité écologique doit être assurée, c’est pourquoi les propriétaires d’ouvrages comme des moulins ou des seuils en rivière doivent réaliser des travaux. Par exemple, sur le ru de l’Herboval (affluent du Thérain), le vannage d’un ancien moulin a été retiré et son seuil partiellement détruit afin de ne plus faire obstacle à la circulation piscicole. Pour cette opération la Fédération a fait appel à une entreprise spécialisée.

Avant travaux

Après travaux

Restauration de la Verse

En 2016, la Fédération s’est portée maître d’ouvrage (porteur de projet) dans le cadre d’une étude préalable à la restauration du cours d’eau la Verse sur un linéaire de près de 900 mètres entre les communes de Noyon et Beaurains-les-Noyon.

Sur ce secteur, la Verse a subi par le passé d’importants travaux qui ont conduit au surélargissement de son lit dont le tracé est et les écoulements très lents. Ces travaux ont également entrainé une forte incision de son lit (phénomène d’érosion régressive visible à deux endroits).

La FDAAPPMA a donc missionné le bureau d’étude Ingétec afin de réaliser l’étude préalable à la restauration de la Verse. A l’issue de celle-ci, un scénario de restauration a été retenu et validé par les membres du Comité de pilotage. Les travaux permettront principalement de :

- Diversifier les faciès d’écoulements du lit et créer de légers méandres ;

- Reconstituer le fond du lit et maintenir le profil en long en ayant résolu les deux phénomènes d’érosion régressive ;

- Améliorer le potentiel d’accueil pour la faune aquatique (piscicole et benthique) et terrestre.

Si les autorisations réglementaires nécessaires aux travaux et les accords de financement sont obtenus d’ici la fin de l’été 2018, les premiers les premiers travaux dits « forestiers » devraient débuter au dernier trimestre 2018.

La Verse à Beaurains lès Noyon